Sélectionner une page
Le regard d’Andrea Dora

« Donnã Quijotta »

Rêve ou réalité ?
… avoir le courage de les approcher sans devenir fou, sans perdre l’espoir.

Vie ou théâtre ?
… avoir le courage d ’écrire un texte ; rouge sur pink plus facile que noir sur blanc ?

Bleu, jaune, verte, orange, violet …
… avoir le courage de faire une trace sur une toile blanche, lui ajouter des taches, des formes en couleur, créer une œuvre d’art ou de vie…
… avoir le courage d ’agir, prendre la responsabilité, la confiance que le chemin est juste.

Avoir le courage de demander le respect de la Déclaration des Droits de l’Homme, créée en 1948 par les Nations Unies, le respect des droits de l homme et de la femme.

Simplement pour moi-même et pour tous…

Andrea Dora

ARTISTE PEINTRE

Andrea Dora Wolfskämpf est née en Allemagne du Nord en 1967. Elle a fréquenté l’Université de Vienne, la Kunstakademie de Düsseldorf en 1990 et l’Ecole des Beaux-Arts de Brême de 1991 à 1993.

D’abord passionnée par la création de costumes et de décors de théâtre, elle a longtemps travaillé dans ce domaine. Elle a participé à des aventures artistiques comme « La flûte enchantée » ou « Le carnaval des animaux » au Festival Menuhin à Gstaad.

Depuis plusieurs années, elle se consacre exclusivement à la peinture, en exposant régulièrement en Suisse où elle s’est installée depuis plus de 20 ans.

Présidente de l’association « Private p’arts » depuis 2018, elle possède un atelier dans « Le Cour des Miracles » à Montreux.

Elle dit que «peindre, ça réchauffe». Le corps et l’âme.

www.andreadora.ch